Des nouvelles de Tedjini

Rapport d’étape

Présentation

Je travaille sur le programme  de l’APCASE pour venir en appui aux multiples défis auxquels l’association avait du mal à répondre avec un effectif très réduit en cette période. Voilà qu’on nous propose un volontaire très jeune, discret et plein de vie.

Il a été « enrôlé » sur le terrain ; il a dû s’adapter très vite et s’est fait rapidement une place dans l’équipe et dans la société.

Accueil et installation

Tedjini  Boumaza

Le volontaire du Service civique national Français a laissé son empreinte de par son intégration ; il est  très ouvert en termes d’échanges. Il s’est fait des amitiés avec des personnes que nous connaissons bien.  Il occupe une chambre avec un minimum de confort, ce qu’il a apprécié.

Son port d’ancrage reste notre famille qu’il peut solliciter à tout moment  et sans condition ; ceci fait partie de notre socioculture « La  Teranga ».

Immersion sur le terrain

Sur le terrain, Tedjini a été en collaboration avec le collectif de plus de 12 éducateurs de structures différentes, dont la nôtre. Cette rencontre avec les enfants et jeunes de la rue lui a encore une fois permis de démontrer son talent de s’adapter et de faire un duo en RAP avec un des jeunes qui l’a invité à se communiquer par la RAP. Cette activité étant fixe et transversale, elle est programmée tous les mardis ce qui lui vaut son nom : Mardi du COSAED.

Il a participé à la formation et aux échanges sur le thème de la migration des enfants en Europe avec la coopération italienne et l’IOIM (Organisation Internationale sur la Migration). Il a également réalisé une présentation auprès du Maitre Coranique avec qui nous avons noué un partenariat  pour venir en appoint aux enfants Talibés qu’il  a sous son autorité dans un Daara (école Coranique).

l’APCASE est venue tenter d’aider ces enfants en améliorant leurs conditions de vie à travers une aide apportée au Daara de Mbeubess, dans un quartier à côté de la déchetterie  de la ville de Dakar

Tedjini est impliqué dans la création de fichiers d’identification interne au Daara (avec du contenu écrit en Français et Arabe). Il recense des enfants dépourvus de pièces d’état civil / établissement de pièces d’état civil aux enfants qui n’en disposent pas grâce au réseau du COSAED établi dans les 12 régions sur les 14 que compte le Sénégal.

Il a également travaillé sur le programme de dépistage de la tuberculose pour 500 enfants Talibes dans la zone de Malika.

Actions de rue auprès des enfants des quartiers des banlieues de Dakar Malika : 

En binôme avec un des stagiaires Sénégalais, Tedjini développe des activités socio-éducatives auprès des enfants des quartiers : des actions dans la rue pour essayer de venir à bout de leur errance.

Ils travaillent avec plus de 40 enfants, tous des garçons dont l’âge varie entre 6 et 18 ans l’objectif est de proposer aux enfants des activités saines. Ils ont découvert des jeux qu’ils ne connaissaient  pas. Tout ceci dans leur quartier. L’autre problématique reste le dépotoir de Mbeubuess, une déchèterie qui absorbe en cette période la majeure partie des enfants qui y trouvent leur « luxe ».

Il a usé de ses moyens pour l’achat d’équipement de foot et autres activités socio-éducative pour faciliter la tenue des activités. Doriane s’est également jointe à l’activité

Moussa Coulibaly

Coordonateur National APCASE

+(221)77 556 1273