La fin de Départ

Ça y est, le projet DÉPART vient de toucher à sa fin ce mercredi 31 Mai. Ce projet, porté par l’association Eurocircle a été mené en collaboration avec l’association Eurasianet. 26 jeunes se sont engagés en contrat de service civique pendant 6 mois.

L’objectif de ce projet pilote était principalement d’offrir la possibilité à des jeunes de monter leur propre projet de mobilité à travers un volontariat international. Encadré par le dispositif de Service Civique, le projet avait pour but de promouvoir l’autonomie, la prise d’initiative, la co-construction d’un projet et le sentiment d’engagement.
Le projet s’est déroulé sur trois phases, de décembre 2016 à mai 2017 :

 

  1. Les 2 premiers mois du projet ont permis aux jeunes volontaires en service civique de créer leur propre mission de volontariat à l’étranger autour de thématiques variés comme l’environnement, le social, l’éducation et l’animation par exemple. En groupe de 2 jusqu’à 4 personnes, ces groupes se sont lancé dans une phase de recherche intensive de partenaire internationaux, du premier contact au suivi de partenariat, les jeunes étaient autonomes dans leurs recherches, bien qu’encadré et accompagnés par les équipes d’Eurocircle et d’Eurasianet. Une permanence hebdomadaire ainsi que des entretiens individuels ont été mis en place en plus de sessions des formations collectives. Avant de partir à l’étranger les jeunes ont dû assister à deux formations obligatoires concernant le service civique, la formation première secours et une formation civique et citoyenne. Des sessions de formation ont été organisées chaque semaine avant le départ des jeunes à l’étranger, les volontaires ont participé à des formations sur l’interculturalité, l’adaptation au choc culturel, des séances de déblocages linguistiques en Anglais et en Espagnol selon les destinations, des ateliers de préparation au départ, …

 

  1. Pendant la phase internationale du projet, nous avons suivi les 26 jeunes partis pour une mobilité de 3 mois dans les pays suivant : en Suède (Nazara, Elise, Leïla et Diane), en Croatie (Mathis et Aurélie), au Kenya (Benjamin et Linda), au Nicaragua (Élias et Christelle), en Grèce (Abire, Marie et Sandra), au Népal (Marie-Lou et Léa), au Cambodge (Tania, Déborah et Cyril et Martin, Sophie et Violette), au Japon (Manon et Laurie) et en Inde (Sophia et Roxane).

 

Pendant la période internationale du projet les volontaires en service civique ont été variées. En Suède, les 4 volontaires ont participé au développement d’un éco village, en Croatie, Mathis et Aurélie ont participé à l’entretien du refuge pour ours de Kuterevo, au Kenya, les 2 jeunes en service civique ont réalisé une mission dans une école et en organisant des sorties scolaires dans des villes voisines. Au Nicaragua, les 2 volontaires ont réalisé une mission dans l’environnement au sein d’une ferme pédagogique. En Grèce, les trois volontaires se sont investis dans une mission de solidarité au sein d’un centre d’accueil de réfugiés et demandeurs d’asile. Au Népal, en Inde et au Cambodge les volontaires ont tous réalisés des missions liées à la nature, l’écologie et la solidarité, enfin au Japon, les 2 volontaires ont mené une mission dans l’évènementiel et les échanges interculturels franco-japonais.

 

  1. Durant la dernière phase du projet au mois de Mai 2017, la période de bilan et d’évaluation individuelle et collective s’est déroulé à Marseille. Les jeunes se sont également engagés localement sur différents types d’événements, mettant à profit les compétences développées lors de la phase internationale sur le territoire régional. Les jeunes ont majoritairement tous développés des compétences en langues, des connaissances spécifiques dans les domaines de l’environnement, de l’éducation non-formelle et de l’animation sociale.

Le projet s’est bien terminé, la plupart des jeunes étaient présents lors de la fête de l’Europe 2017 à La Ciotat, présents pour raconter leurs expériences de mobilité et leurs aventures ! Ils ont pu témoigner auprès du public présent ce jour là.