MOOC4EU : Retour d’atelier le 1er décembre au CIERIES, Marseille

Retour d’atelier  le 1er décembre au CIERIES, Marseille.

Ils sont chiliens, bulgares, allemands, mexicains, polonais, moldaves, japonais, azerbaidjanais, italiens, portugais, arméniens, algériens, …à eux tous ils représentent une partie du monde et de ses cultures.

Ils sont là pour apprendre le Français, certains le perfectionne, d’autre l’acquière.  Ils sont tous là pour s’impliquer dans la société, pour concrétiser des projets, pour se faire une place dans un environnement nouveau.

Ils ont des attentes envers la société française et européenne, partage des représentations communes : symbole d’unité, de stabilité, d’opportunité d’emploi et de développement ;  incarnation de la démocratie, de la liberté d’expression, de la sécurité, et de la paix, garante d’une certaine qualité de vie, et de cohésion sociale…

mooc

Ils sont là pour une vie meilleure, un avenir plus sûr (pour certain) que celui que leur réserve leur pays d’origine, ou pour des compétences et expériences supplémentaires à faire valoir sur leur CV à leur retour dans leur pays. Certains se définissent comme des européens mobiles, d’autres comme des citoyens du monde (mobiles).

Ils (viennent d’un pays d’origine, ont parfois déjà  vécu le déracinement au gré des lieux où les ont portés leurs parents ou leurs études. La France est parfois leur 2eme ou 3eme pays; ils parlent tous au minimum 3/4 langues

(par exemple : algérien/ kabyle/ français, russe/roumain/moldave/français ou encore turque/arabe/français, russe/ arménien/français/anglais).

Ils ont parfois quitté un confort, sinon de vie, du moins de langue et d’emploi, conditions auxquelles l’individu se sent actif et utile dans sa communauté, pour traverser des zones d’inconfort, avec le statut d’adulte au vocabulaire limité, en proie aux préjugés et aux discriminations dans l’espoir d’un avenir meilleur pour eux et pour leurs enfants.

Ils ont foi en une société innovante, économique, démocratique…

Ils savent que rien n’est jamais acquis, que le Brexit, la montée des extrêmes (motif parfois pour quitter son pays d’origine) soufflent un vent défavorable jusqu’aux portes de l’Europe, de la France. Ils ne peuvent voter pour les élections présidentielles leurs oreilles restent grandes ouvertes, à l’affut des maux de la société, et de ses orientations.

C’est un groupe cible, soucieux de l’avenir, et de l’état du monde.

mooc2

Suite à un atelier de travail en groupe, aux questions : « Que partagez-vous ? » « Qu’avez-vous en commun ? », ils répondent :

« Une empathie pour le monde, pour ce qui arrive aux autres. En vivant à l’étranger on devient plus humain, on connait et on gère la frustration, on a le gout de l’effort de comprendre, de trouver les personnes pour nous aider, et les moyens d’y arriver. On devient plus autonome, on se  développe  personnellement. ». « On partage une aspiration celle de vivre dans un pays politiquement et économiquement stable ! »

On les appelle immigrés, européens mobiles, primo arrivants,   tous concernés par l’avenir de la société dans laquelle ils ont posés leurs intentions de vie…Ne laissons pas choir leurs espoirs, donnons leur accès à une citoyenneté et à la connaissance de leur droits civiques pour qu’il participe.

Ils ont besoin de s’exercer à la citoyenneté et la vie civique et politique, d’exercer leur voix et leurs opinions, et l’éducation non formelle est un moyen, une opportunité pour eux de s’y essayer ; les jeux de rôle, les réflexions de groupe, la confrontation des idées, les débats mouvants (avec la possibilité de changer d’opinion) sont des outils qui ont fait leurs preuves en matière de développement et de murissement de la conscience citoyenne.

Ils sont concernés par les états

Certains à majorité se sentent citoyens du monde, d’autres considèrent que c’est absolument idéaliste et peu réaliste que dans nos société l’appartenance à un pays est essentielle (capitale) au développement de la citoyenneté.

Aux questions qui définit : « Si vous êtes citoyens ou non ? », « Les états ou vous-mêmes ? » nombreux répondent que c’est une décision qui n’appartient qu’à eux.

Ils ont un sens aigu des droits et devoirs du citoyen et cette réalité n’est que très peu valorisée !

“Soyons porteurs de leurs attentes, de cette représentation de valeurs d’avancement social, de démocratie… “

Trouvez plus de détails sur le projet MOOC4EU sur la page Facebook Mooc4eu

logomooc