N°251-Février 2017

D’Erasmus à Erasmus+: 30 ans de succès

La Commission lance les festivités à l’occasion du 30ème anniversaire du programme Erasmus, un des programmes les plus populaires de l’Union européenne. (Commission européenne – Fiche d’information disponible sur : http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-17-83_fr.htm)

Comment Erasmus a-t-il évolué au cours des 30 dernières années?
À sa création en 1987, Erasmus était un programme d’échange destiné aux étudiants de l’enseignement supérieur. Cette année-là, 3 200 étudiants issus de 11 pays européens (Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Grèce, Irlande, Italie, Pays-Bas, Portugal et Royaume-Uni) y ont participé et depuis lors, le programme n’a cessé d’évoluer. Aujourd’hui, Erasmus+ offre aux apprenants, aux enseignants et aux animateurs de jeunesse un large éventail de possibilités dans le domaine de l’enseignement supérieur, de l’enseignement et de la formation professionnels, de l’enseignement scolaire, de l’éducation des adultes, de la jeunesse et des sports. Au cours des 30 dernières années, le programme a permis à 9 millions de personnes d’étudier, de se former, de faire du volontariat ou d’acquérir une expérience professionnelle à l’étranger. Erasmus+ a forgé des liens plus étroits avec le marché du travail que les programmes qui l’ont précédé: il permet à des étudiants d’effectuer un stage dans une entreprise ou une organisation à l’étranger et à des jeunes de se préparer au marché du travail et à la participation à la vie civique par des expériences d’apprentissage non formel.

Quel est le degré de réussite du programme Erasmus?
Depuis 30 ans, la mobilité offerte par le programme aide les participants à renforcer les compétences et les qualifications nécessaires pour mener une vie épanouissante et indépendante. Elle leur offre également la possibilité de vivre une expérience européenne et d’acquérir un sentiment d’appartenance à une communauté. Diverses évaluations et analyses d’impact ont souligné la valeur de la mobilité. Elles montrent que les séjours à l’étranger permettent aux jeunes Européens d’acquérir les compétences requises sur le marché du travail d’aujourd’hui et de demain, tout en améliorant leurs perspectives de carrière. Les étudiants mobiles ont deux fois plus de chances de trouver du travail dans l’année qui suit l’obtention de leur diplôme, et, parmi les étudiants qui effectuent un stage à l’étranger, un sur trois se voit ensuite offrir un poste par l’entreprise qui l’a accueilli. Par ailleurs, les enquêtes menées auprès des participants depuis 2014 montrent combien les étudiants jugent cette expérience positive: 96 % se déclarent satisfaits d’avoir participé au programme.

Outre la mobilité, qu’offre Erasmus+?
Erasmus+ est devenu bien plus qu’un programme de mobilité. Les projets de coopération permettent aux organisations actives dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et des sports de former des partenariats entre elles et avec d’autres acteurs tels que des entreprises et des autorités publiques. Ces projets contribuent à améliorer la qualité et à stimuler l’innovation, par exemple en améliorant les politiques qui sont indispensables à la croissance économique et à la création d’emplois.

Comment l’UE va-t-elle célébrer le 30e anniversaire du programme Erasmus?
Le 30e anniversaire sera célébré durant toute l’année avec un programme de festivités (à découvrir sur : http://ec.europa.eu/programmes/erasmus-plus/anniversary/events) au niveau européen, national et local, avec le soutien et l’inspiration des Européens qui ont participé au programme Erasmus. La Commission souhaite s’appuyer sur ces événements et sur la communication en ligne avec les citoyens pour favoriser un dialogue ouvert sur les moyens de renforcer le programme pour qu’il puisse continuer à contribuer à la société européenne.

Pour notre part, nous avons participé activement à ce succès en mobilisant en 2016, plus de 220 jeunes européens sur diverses actions de mobilité du programme Erasmus+.

La rédaction