Mon service civique, une histoire de rencontres

Je suis Alessandra, je viens d’Italie et je suis venue en France, plus exactement à La Ciotat, pour un Service Civique de six mois.

Mon service civique était entre deux domaines différents: la promotion de la mobilité internationale par le Bureau information Jeunesse de la ville et la valorisation du patrimoine historique chez l’association «La Ciotat, il était une fois ».

Mon Service civique faisait partie du dispositif Envol, coordonné par le département des Bouches du Rhône.

Dans la même mission au BIJ et dans le même logement j’étais avec un garçon qui vient d’Arménie et, la moitié de la semaine, avec un autre aussi, qui vient d’Allemagne. Nous sommes arrivés début septembre donc le climat, la mer, l’atmosphère étaient vraiment magiques.

Je me sentais chanceuse pour tout: ces nouvelles connaissances que je pouvais déjà appeler amis ; l’endroit enchanteur ; les collègues volontaires d’Aix et Marseille que nous avons vite connu grâce à Eurocircle ; mais aussi pour notre coordinatrice, qui a pris soin de nous dès le début et Mr. Patrick Boré, chaque jour bienveillant et plein d’attentions.

La culture française n’est pas trop différente de celle de mon pays et la pratique du français (que j’avais étudié à l’école pendant plus de 10 ans) n’a pas été terrible, grâce aussi à une dame bénévole que j’ai vue chaque semaine pour pratiquer la langue. Je me suis surprise de voir que j’étais capable de me débrouiller en traduisant du français à l’anglais et vice-versa pour mon collègue. Pas trop bien, évidemment …mais je me suis quand même surprise !

Comme l’Italie n’est pas si lointaine, cela été facile de rester connectée avec mes proche, et ma famille et mes amis sont aussi venus plusieurs fois.

Je sais qu’avoir trois nouveaux volontaires, pas vraiment francophone, a été un effort pour le bureau et c’est pour ça qu’une autre fille est venue chez nous, qui était à Marseille depuis plus d’une année et qui parlait très bien le français et l’anglais, grâce à elle nous sommes devenus plus indépendants et nous avons expérimenté des ateliers et des outils pour les lycéens.

Son arrivée a été une amélioration pendant le travail, mais aussi à la maison, avec une autre bonne amie « ciotadenne » on se sentait vraiment comme une petite famille !

L’autre association est dans la campagne et mes collègues là-bas étaient plus âgées, mais toujours une bonne compagnie, riche en connaissances et expériences, maintenaient j’ai aussi une copine pour faire du jardinage.

Six mois ce n’est pas assez, surtout quand ils se passent très bien… donc j’ai dit au revoir à Cris, puis à Norayr et finalement à David… pas encore à La Ciotat parce que j’ai eu une proposition d’emploi au Bureau !

Eh bien… J’espère que ma chance et mes rencontres ne sont pas encore finis !