#temoignage

Allessandra nous raconte ses aventures de volontariat à Istres

Après 8 mois passés en Service Volontaire Européen, Alessandra fait le point sur son expérience.

Je m’appelle Alessandra Biava, je suis Italienne et je viens de terminer mon projet de Service Volontaire Européen à Istres. J’ai passé huit mois et une semaine dans cette petite ville.

J’ai travaillé à la Maison du Citoyen, qui dépend de la mairie d’Istres, aux côtés des jeunes engagés en Service Civique. J’ai pu m’impliquer sur plusieurs projets, ce qui m’a permis d’en apprendre beaucoup sur les autres, et surtout sur moi-même. On a eu un projet sur l’environnement où nous avons fait du jardinage pour embellir un parc de la ville. Il y avait aussi un projet d’aide aux devoirs, dans lequel nous avons aidé des enfants de CE1 à progresser. Ensuite, un projet concernant le journalisme où on a appris à faire des interviews sportifs.

Il y avait aussi deux projets concernant la communauté de la ville : le premier concernait les personnes qui sont en situation de précarité. Afin de les aider, tous les mardis nous allions au marché pour récupérer les fruits et les légumes que les maraîchers voulaient bien nous donner. Nous ramenions tout à l’épicerie sociale dans le but de les trier et de les mettre dans des paniers ; qui étaient ensuite offerts aux bénéficiaires de l’épicerie solidaire. Le second projet était avec des personnes âgées. Le but était de passer un après-midi par semaine en leur compagnie pour échanger, proposer des animations et vivre des moments conviviaux avec eux.

Nous avons aussi monté un projet pour la Semaine du Bien Vivre Ensemble, dans lequel nous avons dû préparer une exposition sur un village du Kenya, « Umoja ». C’est un petit village peuplé uniquement de femmes et d’enfants. Elles l’ont créé pour revendiquer leurs droits et surtout pour fuir les violences conjugales, les mutilations génitales ainsi que les viols, perpétrés par les soldats britanniques.

Enfin, nous avons eu d’autres projets tels que la « Prévention Incendies » pour les enfants, la préparation, l’organisation et l’animation d’une fête de la ville nommée la «Fête de l’autre» ou encore des sessions sportives pour renforcer la cohésion d’équipe de notre groupe. Un des projets les plus importants pour moi a été « Patrimoine et Culture », dans lequel j’ai pu découvrir l’histoire, la culture et les paysages de la région PACA. Bien qu’il y ait eu beaucoup de projets, je ne l’ai pas vraiment vécu comme un travail. C’était plus une expérience personnelle où j’ai pu découvrir des choses que j’ignorais sur moi-même. J’ai rencontré de très belles personnes avec lesquelles j’aurais un lien toute ma vie, j’ai découvert la Provence qui est une région magnifique, j’ai énormément amélioré mon français, j’ai voyagé dans d’autres villes du pays, j’ai surmonté beaucoup de challenges et de difficultés, mais surtout, j’ai beaucoup évolué.

Pour finir, je recommanderai fortement à toutes les personnes qui liront cet article de chercher à surmonter vos limites, de prendre des risques et de partir à la découverte de l’inconnu, parce qu’un projet tel que le SVE, qui permet de partir à l’étranger pour une année et où tout est offert, c’est une occasion qu’il serait vraiment dommage de laisser filer alors qu’il peut changer votre vie.