DICE : notre projet labellisé bonne pratique !

Après 2 ans de travail, notre projet Diversity Inclusion Citizenship Empowerment (DICE) se termine. L’occasion de tirer le bilan de cette belle aventure ! 

Une histoire qui se termine bien !

Fracture sociale, déclassement, décrochage : de nombreuses personnes se trouvent aujourd’hui en situation de vulnérabilité et d’éloignement des formes de participations citoyennes. La crise migratoire que connait l’Europe depuis le début des années 2010 n’a rien arrangé à ce phénomène et a mis en tension les capacités d’accueil et d’intégration des Etats membres. 

Avec le projet DICE, nous considérons que c’est précisément dans ces populations vulnérables, qui constituent la partie visible des inégalités, que peuvent se trouver les solutions à un apaisement des tensions sociales et une participation de tous au bon fonctionnement de la société. 

Nous avons donc lancé il y a deux ans ce partenariat stratégique Erasmus+ pour tenter de trouver des méthodes pour permettre une meilleure intégration de ces populations et leur permettre de participer activement à la vie en société. Et nous comptons dans nos rangs un réseau de 4 partenaires chevronnés : 

  • Le CESIE en Italie, spécialisé dans le travail avec des populations migrantes
  • Le Mediterranean Management Center à Chypre, spécialisé dans l’empowerment des individus 
  • Danmar Computers en Pologne, spécialisé dans le développement de plateformes e-learning 
  • Idebate aux Pays Bas, spécialisé dans l’intelligence collective et les processus participatifs 

Et pour atteindre cet objectif, nous avons développé 4 outils: 

2 années d’efforts salués par l’Agence Erasmus+ France Education et Formation qui a labellisé ce projet comme « bonne pratique », une grande première pour Eurocircle et ses partenaires !

Des méthodes efficaces et innovantes pour travailler avec un public en situation d’exclusion

Cette labellisation vient souligner l’efficacité des méthodes et des actions entreprises, la qualité du partenariat et l’impact des activités sur les publics sur fond de diversité, interculturalité, citoyenneté et empowerment, notre mantra depuis 25 ans pour toucher les publics les plus éloignés.  

Nacim, conseiller en Mission Locale et participant au projet témoigne : « Au cours de ce projet, apprendre à utiliser des méthodes de l’éducation populaire citoyenne m’a été très utile. Pour mieux aborder mon public, les investir et les rendre acteur de leur changement. Mais aussi réfléchir sur les concepts de culture, identité et communication : ça m’a permis de développer une conscience majeure de moi-même et de mon rôle de pouvoir dans la société ainsi que d’apprendre des activités pratiques que j’ai pu toute suite mettre en place dans mon activité. » 

Si vous aussi, comme Nacim, vous souhaitez vous former à ces méthodes de travail, l’intégralité des formations du projet sont accessibles gratuitement en ligne !

La coopération européenne : vecteur de réussite !

On ne va pas le cacher, la coopération européenne ce n’est pas tous les jours facile. Mais grâce à notre super réseau de partenaires, on y arrive, et même plutôt bien ! La labellisation du projet vient également récompenser la qualité du partenariat, la gestion du projet, et l’engagement des structures partenaires.  

L’équipe du CESIE, notre partenaire italien, nous raconte : « La campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux a eu un gros impact dans notre communauté. Plutôt que d’aborder la migration d’un point de vue théorique, nous avons choisi de mettre en avant le témoignage et l’histoire de migrants. Avoir un visage humain rend les choses concrètes, on s’y identifie plus facilement, on a plus d’empathie. On pense vraiment que la connaissance de l’autre est le meilleur moyen d’affronter le racisme et les discours anti-immigration. » 

Gulzar, jeune migrant du Bengladesh bénévole pour le CESIE, et qui est l’un des 3 témoins dans la campagne, continue dans cette lignée : « Ça a vraiment été un super projet, qui va en profondeur dans la différence entre inclusion et intégration. Je suis heureux d’avoir pu y participer, d’avoir apporté mon témoignage et d’avoir eu ces échanges interculturels ». 

Et l’aventure ne s’arrêtera pas là  A Eurocircle, on continue le travail sur la thématique l’inclusion des personnes en marge de la société, avec des projets tels que LOUD, MATE et MEGA centrés autour de la promotion du vivre ensemble et de la lutte contre les discours haineux et discriminants ! 

DICE_Pilote_3_23.06(1)