EURO I VET – Step 2 – à Marseille, les 26 et 27 mai 2016

21.06.2016

Lancé en octobre 2015, Euro – IVET est un partenariat stratégique regroupant 6 associations venant d’Angleterre, Allemagne, Suède, Irlande et France.

L’objectif du projet Euro – IVET est d’une part, de de mesurer l’impact du “clash des cultures” opposant la culture des jeunes des milieux défavorisés et urbains, à celle de l’Education et l’Entreprise; d’autre part, d’équiper les professionnels de la jeunesse et de l’enseignement professionnel avec les compétences nécessaires pour combler le «choc culturel». A terme, EURO – IVET vise à augmenter les opportunités pour ces jeunes, améliorer la qualité de la formation professionnelle initiale, permettre aux professionnels VET de tous les secteurs d’apprentissage et aux employeurs d’offrir des parcours de formations qualifiantes et accessibles à tous dans le but de développer et instaurer un système européen de qualification IVET.

euroivet1Eurocircle a accueilli les 26 et 27 mai la seconde réunion entre partenaires qui débuta tout d’abord par la présentation de la thèse du « choc des cultures » ( El Hadioui, Université Erasmus 2008 et révisée 2014) et du « cadre théorique  » de ce même sociologue qui a permis aux partenaires de mieux comprendre comment les jeunes de milieux défavorisés jonglent en permanence entre la culture de rue (des pairs), la culture de la famille (les parents) et la culture scolaire. La présentation d’El Hadioui était utile pour comprendre comment outiller les professionnels de l’enseignement professionnel pour qu’ils puissent être capables à leur tour d’aider les jeunes à utiliser les codes culturels les plus adaptés à la situation.

Des questions spécifiques ont  été soulevées et les défis suivant sont à relever par les professionnels de l’enseignement professionnel :

Comment remplacer petit à petit la façon de penser court terme de ces jeunes par un investissement long terme nécessaire à une réussite scolaire et professionnelle. Penser le développement d’école « transformatrice » ni permissive, ni restrictive permettant de donner une nouvelle chance à ces jeunes. Quelles sont les nouvelles qualifications et compétences que les professionnels IVET  doivent acquérir pour combler ce choc culturel ? ou pour assurer une meilleure transition entre codes de la rue et code de l’école ?Chacun des partenaires Euro – IVET, Rinova, 15 Billon à Londres, Ballymun job center Dublin, Folkuniversitetet à Stockholm et Metropolisnet à Berlin a mesuré  l’impact du “clash des cultures” au sein de leur ville en élaborant une recherche de terrain avec interviews de professionnels dont les résultats ont été présentés à Marseille.

euroivet2

Il était très intéressant de voir comment la situation est différente dans chaque pays en ce qui concerne le chômage des jeunes, la formation professionnelle et les dispositifs tels que la garantie jeune. En parallèle, des similitudes sont apparues, telles que les méthodes utilisées pour identifier les jeunes et créer un lien social qui permettra un travail suivi avec les jeunes identifiés. Ce qui est également devenu évident est la nécessité de travailler avec les employeurs autour des besoins des jeunes pour leur donner accès à la formation ou à l’emploi.

Lors de la deuxième journée,  les partenaires irlandais de Ballymum Job Center, ont présenté la prochaine étape en animant des ateliers qui ont permis d’identifier les compétences-clé pour le professionnel VET : empathie, autoréflexion, capacité à travailler de manière comparative, communication, autonomisation, motivation, flexibilité et résilience. Ces compétences permettront aux partenaires de travailler le profil professionnel d’un professionnel Euro – I VET  pour la prochaine étape, en décembre 2016 à Berlin.

Pour plus d’informations…