Qui sont les nouveaux dirigeants de l’UE ? Charles Michel en 3 points…

Récemment élu président du Conseil européen, Charles Michel est un libéral francophone, actuel Premier ministre belge de 43 ans. Après une arrivée précoce en politique dans l’ombre de son père, l’ex-commissaire européen Louis Michel, il a rapidement gravi les échelons : ministre à 25 ans, Premier ministre à 38, et choisi pour la présidence du Conseil européen à 43 ans (le plus jeune jamais choisi).

1. Tombé dedans quand il était petit

En accédant à cette fonction, Charles Michel suit ainsi les traces de son père, Louis, actif au niveau européen depuis quinze ans. Après avoir été ministre des affaires étrangères en Belgique, Louis Michel a occupé plusieurs fonctions européennes, dont celle de commissaire européen au développement et à l’aide humanitaire, de novembre 2004 à juillet 2009. Il est depuis lors député européen.

2. Le plus jeune premier ministre belge

En Belgique, où la situation politique est bloquée depuis les législatives du 26 mai, rendant son avenir incertain, cet avocat de profession a marqué les esprits en acceptant de gouverner il y a cinq ans en coalition avec la N-VA, un parti nationaliste flamand qui prône dans ses statuts l’indépendance de la Flandre. Du jamais-vu jusqu’alors pour un responsable politique francophone.

Tenace, adepte du compromis, il a réussi à diriger cet attelage pendant plus de quatre ans. Sa coalition quadripartite (incluant aussi libéraux et démocrates-chrétiens flamands) s’est effondrée en décembre 2018, quand la N-VA a refusé d’être associée au soutien du pacte de l’ONU sur les migrations.

3. Un pro-européen

Au plan international, dans les sommets européens, Charles Michel s’est beaucoup affiché depuis 2017 aux côtés du président français Emmanuel Macron, de la même sensibilité politique pro-UE.

Pour Charles Michel, le défi est de taille. Il arrive à la tête du Conseil européen alors que de plus en plus d’Européens remettent en cause le modèle européen. Il en est tout à fait conscient. « En quelques années, l’Europe qui rassure est devenue l’Europe des crises, l’Europe qui inquiète », explique-t-il. « Crise financière, crise économique, crise de la dette, crise de la migration, ou encore le Brexit. L’impression d’une Europe qui subit, qui aurait perdu le contrôle de son avenir et de son destin. La plus-value de l’Union européenne est pourtant réelle, concrète et quotidienne ». C’est ce qu’il va devoir prouver ces 5 prochaines années: démontrer que l’Union est utile, crédible et bénéfique, en s’affranchissant de sa couleur nationale. 

Si c’est Charles Michel qui a hérité de ce poste, au terme de tractations longues et difficiles, c’est qu’il a préféré voir son gouvernement trébucher sur le pacte de Marrakech (pacte de l’ONU sur les migrations) plutôt que de faire faux bond à un texte qui avait reçu le « plein soutien de l’UE », dixit sa prédécesseure. Le Belge a tenu bon et ce malgré le revirement de plusieurs pays de l’Union. Ce jour-là, Charles Michel a perdu un partenaire de gouvernement mais il a gagné des points sur la scène européenne, auprès de ses collègues chefs d’état et de gouvernement.

Le Conseil européen s’est en outre félicité de la décision des chefs d’État ou de gouvernement des États membres dont la monnaie est l’euro de nommer Charles Michel président du sommet de la zone euro, pour la même durée.

Petits rappels

Le Conseil européen, c’est quoi ?

  • Rôle définit les grandes orientations et priorités politiques de l’Union européenne
  • Membres les chefs d’État et de gouvernement des pays de l’UE, le président du Conseil européen et le président de la Commission européenne
  • Président Charles Michel
  • Création : 1974 (assemblée informelle), 1992 (statut officiel), 2009 (institution officielle de l’UE)
  • Siège Bruxelles (Belgique)
  • Site web : Conseil européen

Et le rôle de son président ?

Le président du Conseil européen est élu pour la période allant du 1er décembre 2019 au 31 mai 2022. Le mandat du président du Conseil européen, d’une durée de deux ans et demi, est renouvelable une fois.

Les trois fonctions principales du président :

  • Fonction administrative : il compile les agendas des chefs d’Etats et de gouvernements pour organiser des réunions du Conseil qu’il va présider
  • Fonction diplomatique : il concilie les points de vue des Etats membres afin de déterminer les politiques prioritaires
  • Fonction représentative : il établit des rapports une fois que le Conseil s’est rassemblé avant de les présenter au Parlement européen