Retour sur une formation sur l’inclusion

De retour en Espagne ! Chouette ! Mon pays de cœur et d’origine dans lequel j’apprécie toujours revenir quelques en soient les raisons.

Et pas des moindres cette fois-ci ! Une formation sur l’éducation non formelle en anglais, sur le thème de l’inclusion des jeunes, entourée de personnes d’horizons divers : allemands, italiens, grecs, espagnols, ukrainiens, estoniens, serbes et belges. Que de multiculture ! Un repas partagé nous permettra de goûter la cuisine de chaque pays venu, et de voir de magnifiques habits traditionnels.

Me voilà donc arrivant à Las Palmas, capitale de l’île Gran Canaria, une des 7 îles des Îles Canaries. C’est l’association Mojo de Caña qui encadre cette formation.

Le soleil est là, et la chaleur aussi. A bientôt, bonnet, gants, écharpes et manteau de Marseille ! A nous le maillot, et la crème solaire.

La ville est plutôt agréable, les gens sont apaisés, c’est relaxant. On y prend vite goût. Nous arrivons pendant le lancement du carnaval. Vamos !! Les gens dansent et chantent au rythme de la musique, on ne peut pas s’en passer !

Entourée de 12 autres stagiaires, nous passerons la semaine à faire des activités et jeux nous permettant de réfléchir sur les notions d’inclusion, exclusion grâce à différentes méthodes : la libraire humaine, le ToolsAthon, le Casino de l’Europe, un jeu de piste dans la ville pour en citer quelques unes.

Voici un exemple de méthode que j’ai appris et pratiqué : J’ai pu découvrir la librairie humaine « The Human Library » : l’objectif est que chacun puisse se présenter à l’ensemble du groupe. Dans un premier temps, nous devions réfléchir au livre que nous souhaitons écrire et lire à l’ensemble des « lecteurs ».

Puis, par groupes de 4-5 personnes, nous nous répartissions dans l’espace, de façon à pouvoir accueillir nos lecteurs qui s’asseyent autour de nous. Même si un livre (soit une personne racontant son histoire) n’a pas de lecteurs, il doit quand même parler et raconter son histoire. Les lecteurs viennent écouter le livre de leur choix et peuvent repartir à tout moment pour écouter un autre livre. Chaque lecture dure environ 10 minutes.

 

Les lecteurs peuvent poser des questions et demander davantage de détails sur des informations. Cette méthode m’a beaucoup plu car cela permet de faire connaissance en petits groupes de chacun, de pouvoir se sentir à l’aise si l’on n’apprécie pas forcément parler en grand groupe. C’est une méthode que je renouvellerai avec des groupes de jeunes volontaires lorsque ceux-ci seront en formation pendant plusieurs semaines.

L’objectif étant, de pouvoir en tirer chacun ce qu’il veut et ce dont il a besoin, et pouvoir le reproduire à l’avenir lors de formations avec des groupes, ou avec les jeunes volontaires que je suis régulièrement.

Cette belle expérience de vie de 5 jours nous a montré que, malgré nos origines et langues différentes, nous pouvons communiquer, nous comprendre, nous soutenir et nous aider, tout en passant de beaux moments enrichissants.

Je pense avoir pris goût aux formations Salto ! Et je suis pressée de pouvoir renouveler l’expérience.

Hasta luego !