Retour sur l’échange « Upcycling and creating together » a Cerralba en Espagne

Cerralba, Espagne du 14 au 23 novembre 2016

Nous sommes partis à Cerralba, une communauté de Pizarra, à 30min de Malaga en Espagne pendant 10 jours. Le groupe des français était composé de Mona, Jasmine, Sylvain, Manon, Saskia et Valentin, nous nous sommes tout de suite très bien entendus, et grâce à cette bonne entente nous avons bien profité des 10 jours partagés ensemble.

cerelba

Nous étions 7 pays différents, en plus des français, il y avait des portugais, des polonais, des italiens, des croates, des espagnols et des slovènes. Il y a eu une très bonne entente entre tous les pays, nous avons tous partagés de bons moments ensemble et aujourd’hui chacun veut rendre visite aux autres.

Nous avons été accueillis par Laura et Maria José, les organisatrices de cet échange. Cerralba est leur village natale, donc ce troisième échange qu’elles ont organisé, leur tenait très à cœur. Elles ont tout préparés en amont pour permettre de loger 40 personnes dans leur village, avec l’aide de leurs amis, de leurs familles et du groupe espagnol qui vient aussi de Pizarra.

cerelba2

Cerralba est un petit village, peu accessible, le but de l’échange était de permettre aux jeunes qui vivent dans ces zones rurales d’avoir plus d’accessibilités et d’opportunités. Nous avons décoré pour eux, une salle qui n’était pas utilisé dans le village. Nous avons créé des poufs à partir de pneus usagés, des tables, des canapés et des porte-manteaux en palette.

cerelba3

Nous logions dans des dortoirs, et malgré les désavantages que ça occasionne, nous avons tout de même réussit à vivre en communauté. Ce qui était le plus difficile était les douches façon « camping ».  La restauration n’était pas très bonne, mais grâce à la communication, et par la suite nous avons mieux mangé.

Nous avons eu aussi beaucoup d’autres activités. Nous faisions des visites dans des collèges, et sous forme de « chasse au trésor », les élèves venaient poser des questions sur Erasmus+ à chaque pays différent. L’équipe qui récoltait le plus de bonnes réponses recevait un avion rempli de bonbons que nous avions créé le 2 ème  jour de l’échange.
Mis à part le côté « éducatif » de cet exercice, nous avons aussi profité des récréations avec les élèves et nous avons fait de jolis rencontres : un adolescent nous a joué à la guitare un air de Flamenco, par exemple. Nous avons aussi profité de la proximité de la plage pour y aller après une visite d’un collège.

cerelba4

Nous avons aussi débattu et chercher des solutions sur 3 points différents : l’égalité homme/femme, l’environnement et les problèmes des jeunes en zones rurales.
Une autre activité était de décorer des t-shirt en violet, couleur qui représente le féminisme, pour pouvoir les porter lors de nos visites aux collèges.
Le premier et dernier jour, les autorités de la ville de Pizarra sont venus nous rendre visite, principalement pour nous remercier d’être là pour les aider.

Enfin, pour les différents soirs, nous avions des soirées interculturelles. Chaque pays organisait des activités, des jeux liés à leur culture. Le premier soir nous avons tous partagés, sur une grande table les produits locaux de chaque pays différent. Et Malgré le fait que nous étions un groupe nombreux, nous passions nos soirées libres ensemble, par exemple, à aller à Pizarra dans un bar avec 40 personnes.
Nous avons pu aussi profiter d’une journée libre à Malaga,c’était une chance de pouvoir profiter de visiter une autre ville.

cerelba5

Cet échange nous a permis à tous d’apprendre à vivre en communauté et de pouvoir s’entraider, développer notre créativité et de profiter de 10 jours qui nous laissent pleins de bons souvenirs.