SYMPATIC, actualités du projet




Notre projet européen SYMPATIC  se concentre non seulement sur le processus de parrainage en entreprise mais aussi sur le rôle du job coach afin d’orienter et de faciliter l’intégration professionnelle des jeunes.

Le job coach a d’autant plus un rôle clé à jouer ces prochaines années au regard de la pandémie internationale actuelle et des changements auxquels nos sociétés sont confrontées.

Le jobcoaching et les métiers émergents : une adaptation
à la crise sanitaire

Face aux nouveaux défis liés à la pandémie que nous traversons depuis maintenant un an, le marché du travail semble aujourd’hui s’adapter aux nouvelles dynamiques de la crise avec une
demande croissante dans le milieu médical et social. Le job coach, personne clé dans le conseil et l’accompagnement de jeunes dans leur insertion professionnelle, nécessite ainsi de s’emparer de cette évolution rapide du monde du travail afin de l’intégrer à ses stratégies dans l’aide à la recherche d’emploi.

Les métiers du tourisme, de la restauration et de la culture étant fortement touchés par ce nouveau contexte, il faut alors chercher de nouvelles portes d’entrées pour des jeunes arrivant sur le marché du travail. Les domaines du médical, de la construction, du numérique et de la livraison sont aujourd’hui parmi les plus demandés et se retrouvent sur le devant de la scène.

Les secteurs du numérique, du webdesign ainsi que du e-commerce qui étaient déjà en plein essor avant la crise et l’accompagnement social (enfants, personnes âgées, etc.) continuent d’être en hausse depuis plusieurs mois. S’ajoutent à ceux-là les métiers dits “stables”,
c’est-à-dire peu touchés par la crise comme la construction ou la transition énergétique.

Ainsi face à ces nouvelles opportunités et la réalité de la crise sanitaire, l’accompagnement dans le développement de compétences transférables et adaptables ainsi que de nouvelles
réflexions s’impose au job coach et au public qu’il conseille. Ces domaines sont-ils attractifs ? Quelles capacités sont transférables à ces nouveaux secteurs ? L’évolution des modes de travail tel que le télétravail convient-il au profil de la personne ?

Enfin, le bénévolat et le volontariat, gagnent également en popularité avec une augmentation de la demande notamment du jeune public face aux difficultés d’insertion professionnelle et au désir d’engagement solidaire croissant. La personne peut en ce sens découvrir et développer de nouvelles compétences professionnelles et interpersonnelles, tout en se rendant utile pour la société. Au-delà de la recherche d’emploi, des alternatives constructives et utiles peuvent donc être proposées.

De nouvelles facettes pour
le rôle du job coach

S’agissant d’un métier en constante évolution dans sa pratique face aux changements sociétaux, le job coach sait également s’adapter à la nouvelle conjoncture grâce à l’acquisition
de nouvelles compétences dans le numérique. L’exemple des nouveaux outils variés de communication à distance permet de voir les nouvelles techniques qui permettent de garder le lien avec ses usagers pour maintenir une relation de confiance.

Cependant la crise a également souligné la fracture numérique déjà existante pour certains publics et un manque d’accès aux outils informatiques qui s’étendent dans la société. Même
avec un groupe cible assez jeune, l’adaptation à un monde complètement numérique reste un défi non-négligeable.

Par conséquent, les job coaches ont à cœur de permettre à leur public de se former aux outils numériques afin de leur permettre de communiquer à distance avec aisance mais aussi de pouvoir tester des mises en situation d’entretiens d’embauche en ligne. Ces derniers
deviennent une normalité dans un nombre croissant de secteurs professionnels.

Pour celles et ceux qui préfèrent le contact en présentiel, il est toujours possible d’organiser dans le respect des gestes barrière les rencontres entre les jeunes et leurs job coaches dans
des environnements extérieurs ou bien des lieux publics. Cela permet effectivement de réduire l’isolement social que ressentent certaines personnes concernées.

Enfin, face à une période économiquement incertaine, une désorientation professionnelle ou même une fragilité psychique peuvent être une difficulté supplémentaire à surpasser. Des
ateliers de groupes facilités en ligne, des supports individuels ainsi que des techniques d’empowerment individuelles et collectives se sont développés pendant la crise, à la fois sur un niveau professionnel et psychologique. Il est ainsi en ce sens indispensable de clarifier les besoins et le vécu de chaque personne encadrée. En outre, la définition d’étapes plus petites et
faisables et la recherche de passions peuvent aider les personnes à structurer leur journée. Bien évidemment, d’autres paramètres sont à prendre en considération concernant des aspects de la santé mentale et de l’entourage familiale. Le lien avec les professionnels de santé et les services sociaux sont donc également renforcés.

Le projet SYMPATIC :
des outils et des formations pour traverser la crise

Aujourd’hui plus que jamais, il est primordial que le job coach conserve son accompagnement social. D’une part, afin d’offrir une stabilité et un encadrement du public concerné face aux
nouvelles difficultés liées à la crise, le job coach peut encourager le lien social à distance et les initiatives de dépassement personnel dans un rythme régulier. D’autre part, les relations étroites avec les entreprises, associations et institutions sont tout autant nécessaires à entretenir. Etant donné que le secteur privé s’adapte progressivement aux défis qui se sont
imposés pendant les derniers mois, les projets alliant jobocaching et parrainage  tel que SYMPATIC ont encore leur place et font d’autant plus sens pour soutenir l’insertion professionnelle des jeunes.

En savoir plus sur le job coaching et le parrainage à Eurocircle ?
Contactez-nous !
cooperation@eurocircle.info