[TÉMOIGNAGE] LUCIE - VOLONTAIRE EN ESPAGNE DANS LE CADRE DU PROJET ENVOL3

pREMIER MOIS À TRASMULAS POUR LUCIE!

Je suis arrivée à Trasmulas le samedi 15 février 2020, petit village à 25 minutes de Grenade. Ma première réflexion a été « c’est vraiment tout petit ». J’ai eu un petit peu peur au début de me retrouver ici, dans cet endroit que je ne connaissais pas, ce pays dont je parlais à peine la langue.
Il y a environ 200 habitants à Trasmulas, à part des maisons nous pouvons
trouver une « tienda » (toute petite pièce nous permettant d’acheter les produits de toute première nécessité), un petit bar dans lequel tous les hommes du village passent leurs fins d’après-midi et La Choza, association dans laquelle je suis durant la journée.
La Choza organise de nombreuses activités pour Trasmulas ainsi que les villages voisins, pour petits et grands, dans la rue le weekend ou dans des collèges la semaine. Ces activités sont la plupart du temps autour des thèmes de l’interculturalité et d’une consommation plus responsable.
Les trois autres volontaires et moi-même allons deux jours par semaine dans des écoles à Grenade pour assister les professeurs, que ce soit des cours de langue pour les plus grands ou juste un soutien pour les plus petits.
Le reste du temps à La Choza, nous préparons les ateliers dans les collèges ou pour les weekends, nous entretenons le lieu (jardinage, bricolage, peinture…).
Durant notre temps libre, nous pouvons aller à Grenade par l’un des trois bus quotidiens en semaine, par l’unique bus le samedi ou par un bus à cinquante minutes de marche le dimanche… c’est donc difficile de prévoir une sortie au dernier moment ! Néanmoins, le bus est très pratique et nous permet de sortir un petit peu de ce tout petit village.
Grenade est une ville magnifique, très animée le soir, beaucoup de jolis coins à visiter de jour comme de nuit, des tapas à volonté et des churros con chocolate, spécialité de la ville, délicieux. J’ai eu l’occasion de me promener
plusieurs fois dans les rues de la ville à toute heure de la journée, d’aller en haut des Mirador San Nicolas et San Miguel (alto) qui nous offrent des points de vue à couper le souffle sur la ville et notamment sur l’Alhambra.
Malheureusement à cause de l’épidémie de coronavirus je n’ai pas eu le temps de visiter Grenade comme je l’aurais voulu, pas eu le temps de visiter les grands monuments de la ville car j’ai pris la décision de rentrer en France pour être avec ma famille pendant le confinement. Cela a été très dur de prendre la décision de quitter l’Espagne étant donné que cela ne faisait qu’un mois que j’y étais et que je commençais à m’y sentir vraiment bien après des premiers jours assez difficiles moralement. Je garde un très bon souvenir de ces quelques semaines andalouses, des beaux paysages à la campagne avec des champs d’oliviers à perte de vue, de cette vie à l’espagnole si différente du mode de vie français, de la chaleur et du beau temps… je garde en tête l’idée de revenir quand toute cette histoire de coronavirus sera terminée.
Je suis repartie en France avec plein de souvenirs en tête, des envies de nouvelles expériences et un sentiment de fierté d’avoir réussi à m’adapter à ce nouveau mode de vie (c’était en plus la première fois pour moi que je partais à l’étranger pour une longue période) et j’espère pouvoir le revivre un jour.
Lucie